La gamme mineure pentatonique, complément passe-partout

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La gamme mineure pentatonique, complément passe-partout

Message  JersiMuse le Mer 7 Avr 2010 - 22:47

Ah ben ça faisait longtemps ... alors un petit tour vers la gamme min penta ...

La pentatonique mineure

Vous vous rappelez de la gamme penta majeure ? Et bien la gamme penta mineure est sa petite sœur. Pas compliqué. Vous prenez la gamme penta majeure de Do par exemple, et vous démarrez à partir du La.

Ca vous donne :
Gamme penta maj de Do = Do, Ré, Mi, Sol, La
A partir de La = La, Do, Ré, Mi, Sol


C’est la gamme penta mineure de La !!
Et voilou, abracadabrou. Donc si vous avez fait quelques exos la dernière fois en Do maj penta, vous devriez être assez à l’aise en La mineur penta.

Si vous avez tout bien suivi, vous comprenez donc également que la gamme mineure de La passera sur tous les accords issus de la gamme majeure de Do, ainsi que ceux issus de Fa, ainsi que ceux issus de Sol, comme nous l’avons déjà vu.

En résumé, la gamme penta mineure d’une tonalité a très exactement les mêmes notes que la gamme penta majeure située 1,5 ton (une tierce mineure) au-dessus. Nous l’avons évoqué dans d’autres posts, ces deux tonalités sont dites « relatives » l’une à l’autre.

Une autre façon de trouver une gamme penta mineure est de prendre le mode dorien (deuxième mode de la gamme majeure, comme nous l’avons déjà vu) et d’en extraire les degrés 1, 3, 4, 5 et 7.
Mode de La dorien : La, Si, Do, Ré, Mi, Fa#, Sol, La (2ème mode de la gamme de Sol Maj)
Degrés 1, 3, 4, 5, et 7 : La, Do, Ré, Mi, Sol (ouf !).

Maintenant, poussons un peu plus loin (encore ? oui, un tout petit peu …).
Notez que la dernière note de la gamme penta de La est Sol, c'est-à-dire une septième mineure par rapport à La.
Donc la gamme de La penta min est tout indiquée pour jouer sur des accords Am7.

Un peu de la même manière que pour la penta maj, elle fonctionnera bien aussi sur Dm7 et Em7 (notez qu’elle contient la tierce mineure de Mi ainsi que sa septième …).

Ben voilà, on a dit l’essentiel je crois.
Je vous fais remarquer au passage que ce post est bien plus court que les précédents … c’est donc que vous avez appris plein de trucs qui sont déjà assimilés, non ? Bon, j’espère …

On va quand même aller encore un peu plus loin parce que du coup, ça paraît presque léger tout ça maintenant.

Parlons du Blues
Prenons la gamme de Sol Blues, que vous connaissez très bien :
Sol Blues : Sol, Sib, Do, Réb, Ré, Fa
Comparons avec la gamme penta mineure.
Sol penta mineure : Sol, Sib, Do, Ré, Fa

Voyez que ces deux gammes sont très similaires, à la quinte bémol près (Réb, le fameux 4’ sur un harmo en Do). Or cette quinte bémol ne remplace ni la quarte (Do) ni la quinte (Ré), toutes deux présentes dans la gamme Blues, mais vient s’ajouter.
On peut assez facilement en conclure que ces deux gammes sont interchangeables. En fait, la seule différence est que si vous voulez donner une coloration bluesie à une phrase, vous pouvez rajouter la quinte bémol à votre penta mineure.

Côté Blues, cela signifie que vous avez tout loisir d’enrichir votre jeu en travaillant différentes penta, et en les combinant entre elles. Pour celles sur lesquelles vous êtes le plus à l’aise, ajoutez la quinte bémol, et ça sonnera tout de suite très Blues.
Pourquoi partir des penta plutôt que des gammes Blues ? A vous de choisir en fait. Toutes les méthodes qui nous poussent vers ailleurs sont bonnes de toutes les manières, et toutes sont nécessaires à un moment ou un autre. Mais comme les penta sont plus simples (une note de moins) et plus passe-partout, ça me semble être une bonne chose pour démarrer un travail vers un jeu un tout petit peu moins « positionnel » (je dis ça, mais j’ai fait l’inverse : j’ai commencé directement par les gammes majeures pour casser complètement le jeu positionnel, donc à vous de voir). Surtout que rajouter la couleur Blues est assez simple à partir des penta comme on vient de le voir.

Côté autres styles, les penta étant des raccourcis des gammes, elles peuvent s’utiliser plus facilement sur tous styles de morceaux.
L’intérêt est multiple. Elles ont une sonorité type assez simple à retenir, et permettent donc de commencer à jouer « d’oreille » (1) - ce qui est un plaisir sans équivalent, soit dit en passant -. Par ailleurs, en travaillant sur les penta une quarte ou une quinte au-dessus de l’harmonie, on peut assez simplement trouver de nouvelles phrases auxquelles on n’aurait pas pensé en restant toujours dans la même tonalité. Enfin, si on est perdu dans un enchaînement, qu’on ne comprend pas bien une grille, on peut toujours se raccrocher à la penta de l’accord, ça fonctionnera toujours et ce sera un peu plus riche que de jouer uniquement les notes de l’accord …

Certains instrumentistes (on le voit beaucoup chez les guitaristes notamment) jouent quasi exclusivement avec des penta, dans tous les styles de musique. C’est dire la souplesse de ces gammes. Bien que quelques-uns arrivent à proposer des choses très intéressantes, il est évident que la plupart du temps ça manque un peu de couleurs et d’originalité. Mais pour se sentir rapidement à l’aise sur un morceau, ou pour enrichir un peu son jeu sans trop d’efforts, c’est très pratique !

J’essaierai de penser à mettre un petit PB en plus dans les prochains jours…


(1) petite note ici. Le jeu positionnel est très pratique, notamment en Blues, mais contrairement à l’impression de facilité qu’il donne, ne permet pas de « jouer d’oreille ».
Pour preuve, essayez de jouer sur un PB en Fa majeur par exemple, avec un harmo en Do. Vous ne vous sentirez pas très à l’aise dans un premier temps. Ceux qui ne jouent qu’en seconde position risquent même d’être très gênés. Pourtant, les notes de la seconde position s’adaptent très bien au Fa Maj (Fa, Sol, La, Sib, Do, Ré, Mi pour rappel), mais les schémas de la seconde position s’y adaptent moins. Justement parce qu’en « position » on joue selon des schémas pré établis et non selon ce que l’on entend sur son gramophone intérieur (je suis passé au gramophone depuis que j'écoute le son chaleureux et le souffle craquelé des enregistrements de Ben Webster Very Happy ).
Evidemment, on entend ces schémas avant de les jouer puisqu’on les connaît par cœur, ce qui donne l’impression de jouer d’oreille. Mais on les entend sur l'harmonie sur laquelle ils doivent être placés, pas sur l'harmonie jouée par le groupe au moment t Embarassed .
Le jeu positionnel part de ce que l’on doit jouer, que l’on entend et que l’on joue, alors que le jeu d’oreille se passe dans le sens inverse : on entend ce que l’on doit jouer et on tente de le jouer, sans en connaître le schéma d’avance. Avec du coup plus ou moins de bonheur car on ne sait pas si l’on trouvera sur l’instrument les notes que l’on entend en soi, et encore moins si on saura les jouer avec le placement désiré. Ce qui explique la somme de travail technique nécessaire afin d'entendre des choses intéressantes, et de savoir les jouer sans se planter ...
Vaste sujet et un peu difficile à expliquer par écrit, mais à méditer pour trouver de nouvelles pistes de travail et développer son oreille et son jeu.

Ce post est un peu moins "concret" que les précédents, mais beaucoup du fait qu'on a déjà abordé pas mal de choses. J'espère qu'il sera utile quand même !

A plouche !

Et une super illustration d'impro avec une gamme penta par Ze Mew :
http://diato.forumactif.com/t2079-strictement-pentatonique-ou-presque#23640


Dernière édition par JersiMuse le Sam 28 Mai 2011 - 1:17, édité 1 fois

--------------------------------------------------------------------------------------------
Souffler n'est pas jouer.

www.jeromepeyrelevade.com
www.theoverblowers.com
avatar
JersiMuse
Admin

Masculin Messages : 4165
Date d'inscription : 06/09/2009
Localisation : Grasse, Alpes-Maritimes

http://www.jeromepeyrelevade.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La gamme mineure pentatonique, complément passe-partout

Message  Olivier.H le Mer 7 Avr 2010 - 23:31

Merci Jérôme ....!!
Toujours aussi intéressant .... !! Et clair ....!!
avatar
Olivier.H

Masculin Messages : 346
Date d'inscription : 01/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La gamme mineure pentatonique, complément passe-partout

Message  HARMOLO le Jeu 8 Avr 2010 - 8:10

JersiMuse a écrit:... Je vous fais remarquer au passage que ce post est bien plus court que les précédents …
Ah bon ???? Laughing

Je plaisante, bien sûr Smile Parce que, moi, j'en redemande des posts comme ça... Concis, pédagos, efficaces... Quoi que, là... un jeudi... à c't'heure... Je survole un peu Razz . Donc, j'imprime (sur papier, j'entends), et je relis tout ça, demain à tête reposée Smile Merci, Jersi.
Quand tu veux, et peux : tes posts sont très éclairants.
A+. Lo
avatar
HARMOLO

Féminin Messages : 850
Date d'inscription : 09/08/2009
Localisation : Vendée

Revenir en haut Aller en bas

Re: La gamme mineure pentatonique, complément passe-partout

Message  Manip le Jeu 8 Avr 2010 - 9:05

Encore un grand moment de Jersi ! Merci à toi ! Toujours aussi enrichissant ! Faut moi aussi que je le lise à tête reposée

--------------------------------------------------------------------------------------------
L'un n'empêche pas l'autre
---------------------------------------------------------
tu es comme la saucisse Knacki en me rappelant qu'il ne faut pas passer à coté des choses simples... Phenol
avatar
Manip
Admin

Masculin Messages : 3426
Date d'inscription : 26/06/2009
Localisation : Caen

http://manip-road.com

Revenir en haut Aller en bas

Merci

Message  ionvolume le Mer 14 Avr 2010 - 20:52

Merci JersiMuse pour ces infos !
Je print tout ça afin de lire tranquille ...
Merci encore.
avatar
ionvolume

Messages : 41
Date d'inscription : 13/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La gamme mineure pentatonique, complément passe-partout

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum